Catégories

Saule crevette : comment planter et cultiver cet arbre ?

Saule crevette : comment planter et cultiver cet arbre ?

Le saule crevette a ses spécificités. Cet arbre de la famille des Salicacées peut se planter sous certaines conditions pour ensuite bien se développer dans votre jardin, avec un entretien minimum. Vous avez envie de planter un saule crevette dans votre jardin ? Nous vous parlons ici de toutes ses spécificités.

Le saule crevette : origine et histoire

Le saule crevette est un arbre assez petit qui est originaire d’Asie et plus particulièrement du Japon. Cet arbuste peut arborer de nombreuses couleurs. C’est d’ailleurs pour son esthétique qu’il est très prisé parmi les plantes.

A lire également : Quel rôle joue le mobilier de jardin dans votre extérieur ?

Le saule crevette est endémique des régions d’Extrême-Orient, du sud du Primorié russe, de la frontière nord de la Chine, de la péninsule coréenne et des îles japonaises Honshu et Kyushu. L’arbre et son espèce ont été décrits pour la première fois en 1784 par Carl Peter Thunberg.

Le saule crevette que l’on connaît aujourd’hui provient du cultivar Salix integra, que l’on appelle Hakuro Nishiki. On le retrouve beaucoup dans les jardins. Connu sous le nom de saule crevette en France et « saule Arlequin » en pays germanophones, ces plantes peuvent en réalité mesurer jusqu’à 6 mètres de hauteur dans leur habitat naturel.

A lire aussi : Est-ce que le basilic craint le gel ?

Description du saule crevette

Le saule crevette possède des feuilles caduques qui sont assez brillantes. Les feuilles n’ont pas de stipules. La floraison du saule crevette se fait au mois de mai tandis que les feuilles du saule crevette changent d’apparence en été.

En effet, des feuilles longilignes, dentées et de couleur claire (rose et blanc) apparaissent durant la période estivale, tandis que certains rameaux prennent une couleur verte plus intense.

En tant qu’arbuste ornemental, le saule crevette est souvent coupé et taillé. Il n’atteint donc pas les 6 mètres de haut en ornementation mais s’arrête environ à 1,50 mètre de hauteur, surtout si la plante a été greffée, ce qui est de plus en plus souvent le cas.

Les « fleurs » du saule crevette sont en réalité des chatons de couleur rouge ou brun. Les chatons mesurent de 1 à 2,5 cm de long et se présentent sous forme de fleurs sans pétales.

Quel habitat pour le saule crevette ?

Le saule crevette est un arbre qui aime bien avoir de l’humidité non loin de lui. Cela dit, il n’est pas aussi téméraire que le saule pleureur, son cousin, qui apprécie presque de vivre les racines dans l’eau !

En termes de besoin, le saule crevette aime les endroits abrités et ne supporte ni les courants d’air froids ni le surplus de chaleur. Le saule crevette appréciera de se développer dans un endroit tempéré, mais n’oublions pas que cela reste une variété d’arbre très rustique.

Ceci signifie que le saule crevette peut résister à des températures hivernales descendant jusqu’à – 20 °C. N’ayez donc pas peur pour lui en hiver : inutile de le protéger avec un voile d’hivernage : cet arbre peut accueillir le froid, tant qu’il n’est pas situé dans un couloir de vents froids. L’arbre n’aime pas non plus les fortes chaleurs.

En termes d’exposition, le saule crevette n’apprécie guère les endroits gorgés de soleil trop chaud. Si vous vivez dans le Sud de la France, votre saule crevette aura peut-être un peu de mal à s’acclimater, à moins que vous ne lui trouviez un endroit semi-ombragé.

En pot, un saule crevette peut tout à fait être bien en terrasse ou sur balcon, tant qu’il ne reçoit pas toute la journée une lumière chaude et forte.

Le sol favori d’un saule crevette

Le saule crevette aime les sols normaux, voire sableux. En tout état de cause, le saule crevette a besoin d’un sol humide. Si vous souhaitez faire pousser un saule crevette en bac ou en grand pot, sachez que c’est tout à fait possible : l’arbuste sera heureux tant que sa terre garde sa qualité et que son substrat est occasionnellement enrichi.

Cet arbre japonais aime les sols riches et humides mais bien drainés. Par ailleurs, pour la qualité de la terre, le saule crevette n’apprécie pas les sols trop calcaires mais sera plus à l’aise dans une terre mélangée : légère, fraîche, riche et humide.

La proximité d’un plan d’eau n’est pas exclue (mare, petit étang, canal, etc.) si vous cherchez un endroit propice à un saule crevette dans votre jardin.

Au moment où vous serez prêt pour la plantation de votre saule crevette, il est important de prendre en compte tous ces paramètres. Bon à savoir : le saule crevette sera plus heureux au frais, dans le nord de la France, que sur les terres chaudes du Sud.

Quand et comment planter un saule crevette ?

Le saule crevette supporte bien la plantation à deux périodes de l’année. Vous pouvez planter un saule crevette en pleine terre de février à mai, c’est-à-dire dès le retour des beaux jours, ou bien de septembre à décembre, juste avant le creux de l’hiver et de la saison froide.

Plantation d’un saule crevette en pleine terre

Pour planter votre saule crevette en pleine terre, il est important de lui choisir un emplacement qui correspond à ses besoins en luminosité, en fraîcheur, en soleil, en humidité et en type de sol.

Trouvez-lui un endroit bien abrité du vent et non exposé aux fortes chaleurs. Il est par exemple déconseillé de planter un saule crevette près d’un mur qui prend la chaleur du soleil toute la journée. Les balcons plein sud sont aussi déconseillés : votre saule crevette risque de se dessécher et ses feuilles risquent de brûler au soleil.

Au moment de planter votre saule crevette en pleine terre, il est important de le tuteurer, avant de déposer la motte, dans un trou qui fera un minimum de 60 cm de diamètre.

Le tuteur fait office de garde pour ce petit arbre qui a tendance à être « tendre ». D’ailleurs, le saule crevette est souvent monté et vendu sur son porte-greffe afin de lui assurer une meilleure solidité du tronc.

  • Préparez un mélange de terre de jardin et de terreau de plantation pour votre saule crevette
  • La terre doit rester légère et fraîche
  • Laissez tremper la motte dans de l’eau : les bulles  d’air doivent totalement avoir disparu avant de déposer la motte dans le trou
  • Posez le tuteur
  • Vous pouvez éventuellement placer une couche drainante si le terrain est trop humide à votre goût.
  • Remplissez le trou avec un peu de terre
  • Placez la motte dans le trou
  • Comblez avec le reste de terre mélangée
  • Tassez légèrement et arrosez un peu

Les premières années après la plantation de votre saule crevette, vous veillerez à bien arroser l’arbre de manière régulière afin d’assurer un bon enracinement. Le système racinaire prend des forces au moment de l’arrosage et l’arbre sera d’autant plus résistant à un été chaud si ses racines ont bien pris dans le sol.

Plantation d’un saule crevette en pot

Vous vivez dans une région trop chaude et ensoleillée pour le saule crevette ? Il est alors préférable de le cultiver en pot. Sachez qu’un saule crevette cultivé en pot a besoin d’un entretien et d’un soin tout particulier.

Cet arbre de la famille des Salicacées reste un saule et a besoin de beaucoup d’eau, sans pour autant avoir les pieds qui trempent dedans. Évitez les soucoupes remplies d’eau : le saule crevette préfère un arrosage copieux et régulier.

Choisissez un pot assez large et rempotez le sujet si vous voyez des racines qui sortent du pot du commerce. Pour la terre de votre saule crevette, optez pour un mélange de terre du jardin, de compost ou de fumier, et de terreau. Cette terre riche et légère à la fois sera idéale pour le saule crevette.

Une couche drainante n’est pas obligatoire au fond du pot. mais peut être placée pour s’assurer d’éviter tout pourrissement. Placez 1/3 de votre mélange de terre dans le fond du pot et placez la motte. Recouvrez avec les 2/3 restants de terre mélangée.

Arrosez abondamment et régulièrement pendant plusieurs mois, sans relâche en vous assurant de toujours garder la terre humide mais non détrempée.

Comment bien entretenir un saule crevette ?

L’arrosage du saule crevette doit être fréquent : en effet, l’arbre est très gourmand en eau et ne supporterait pas d’être oublié dans une terre sèche. Un arrosage 2 fois par semaine est recommandé hors saison froide.

Durant la belle saison et plus particulièrement en été, Salix integra a besoin d’un bon paillage de 7 à 8 cm d’épaisseur à son pied afin de garder avec lui de la fraîcheur. Le substrat de votre arbre doit toujours rester humide, (que l’arbre soit en pleine terre ou en pot).

Ce paillage, à renouveler de temps à autre, évitera par ailleurs les maladies de type cryptogamique (ou fongique) comme l’oïdium ou l’anthracnose du saule. 

Le saule crevette peut aussi être attaqué par les coléoptères : ils sont à éliminer manuellement. De temps en temps, ajoutez un engrais (fertilisant naturel) et non chimique, notamment après la taille.

Enfin, taillez le saule crevette de manière légère chaque année, au début du printemps. Donnez-lui une forme de boule, celle qui va le mieux à un sujet isolé. Plantes disposées en haie : n’utilisez pas de taille-haie, cela pourrait blesser les plantes.

Articles similaires

Lire aussi x