Catégories

Comment calculer le prix de 1 à 1000 kWh en euro ?

Comment calculer le prix de 1 à 1000 kWh en euro ?

Quel est le prix de 1000 kWh ? Le prix du kWh varie selon le fournisseur d’électricité ou de gaz. Selon l’offre du consommateur, le consommateur ne paie pas le même prix pour 1000 kWh. D’autres critères peuvent également être pris en compte dans le prix du kWh. Avez-vous déjà regardé votre facture d’énergie et vous êtes-vous demandé ce que signifient réellement ces 1 000 kWh ? Si oui, alors vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous déchiffrerons ensemble ce mystérieux indice de consommation d’électricité et tenterons de comprendre ce qu’il représente sur votre facture.

Prix de 1000 kWh d’électricité de différents fournisseurs

Nous avons recueilli le prix par kWh auprès de nombreux fournisseurs d’électricité, puis calculé le prix pour 1000 kWh. Nous n’avons examiné que le prix du taux de base. En fait, l’option HP/HC n’est pas rentable pour une faible consommation de ce type.

Lire également : Comment enlever les traces noires sur un Camping-car ?

La carte ne contient pas de capacité de compteur supérieure à 9 kVA. En fait, il est rare que les individus aient un compteur plus fort. Le pouvoir de compteur la plus souscrite en France est de 6kVA.

À quoi correspond 1 000 kWh sur votre facture?

Pourquoi votre facture peut varier

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, 1 000 kWh ne correspond pas au même montant chez tout le monde. En effet, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, tels que votre fournisseur d’électricité, votre option tarifaire ou encore la puissance de votre compteur électrique.

A lire aussi : Les indispensables pour profiter pleinement de sa piscine

Comparatif des différents fournisseurs et des coûts

Le tableau ci-dessous présente un comparatif des prix proposés par différents fournisseurs pour 1 000 kWh d’électricité, abonnement mensuel inclus. Veuillez noter que ces tarifs sont susceptibles de varier.

Fournisseur Prix du kWh Abonnement mensuel Prix pour 1 000 kWh
EDF 0,2062 € 11,98 € 218,18 €
Ekwateur 0,2062 € 15,84 € 222,04 €
TotalEnergies 0,2233 € 11,98 € 235,28 €
Vattenfall 0,1958 € 12,99 € 208,79 €
Alpiq 0,1979 € 11,98 € 209,88 €

Consommation électrique moyenne en France

Facteurs qui influencent la consommation

Votre consommation d’électricité ne dépend pas uniquement de votre utilisation quotidienne. Elle est aussi fortement influencée par la puissance de votre compteur électrique, le nombre d’occupants de votre logement, la qualité de son isolation et la nature de vos appareils électriques.

Moyennes nationales de consommation

En moyenne, un Français consomme environ 184 kWh d’électricité par mois, et un foyer environ 318 kWh par mois. Cela représente une consommation annuelle d’environ 2219,58 kWh par personne et 4679 kWh par foyer.

Quand est-ce normal de consommer 1 000 kWh?

Situations spécifiques qui nécessitent une consommation plus élevée

Il est tout à fait normal de consommer 1 000 kWh d’électricité par mois dans certains cas, par exemple si vous habitez dans une grande maison fonctionnant exclusivement à l’électricité, si vous êtes nombreux à vivre sous le même toit, si votre logement est mal isolé, ou si vous utilisez des appareils électriques particulièrement énergivores.

Comment réduire votre consommation d’énergie ?

Conseils et mesures d’économie d’énergie

Adopter quelques gestes simples peut vous aider à réduire votre consommation d’énergie. Vous pouvez par exemple améliorer l’isolation de votre logement, baisser votre chauffage de quelques degrés, choisir des appareils moins énergivores ou passer aux ampoules LED.

Que faire si votre consommation est anormalement élevée ?

Si votre consommation semble plus élevée que la normale malgré vos efforts, il est recommandé de vérifier le bon fonctionnement de vos appareils électriques et de votre compteur, ou de contacter votre fournisseur d’énergie pour résoudre le problème.

En restant vigilant et en adoptant quelques gestes simples, il est tout à fait possible de faire des économies tout en respectant l’environnement. N’oubliez pas, chaque geste compte !

Prix de 1000 kWh en Gaz

Le prix par kWh n’est pas le même pour l’électricité que pour le gaz. De plus, tous les services publics ne proposent pas d’offres de gaz.

Nous avons de nouveau augmenté les prix par kWh des différents fournisseurs pour identifier le moins cher. Nous n’avons considéré que la classe de consommation de Base. Il comprend une consommation annuelle allant jusqu’à 1000 kWh par an.

0-1000 kWh/an 1001-6000 kWh/an 6001-30000 kWh/an 30001-300000 kWh/an
Prix de l’abonnement annuel 102.12 € 102.12 € 249.84 € 249.84 €
Zone 1 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € 0.1035 € 0.1035 €
Zone 2 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € >0.1042 € 0.1042 €
Zone 3 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € 0.105 € 0.105 €
Zone 4 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € 0.1057 € 0.1057 €
Zone 5 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € 0.1064 € 0.1064 €
Zone 6 (€/kWh) 0.1284 € 0.1284 € 0.1071 € 0.1071 €

Attention, vous devez toujours ajouter le coût de l’abonnement, comme pour l’électricité.

Comment fonctionne le prix du kWh

Le kWh (kilowatt-heure) est l’unité de mesure des compteurs. Il est utilisé pour mesurer à la fois la consommation d’énergie et la consommation de gaz. En fait, le gaz sera également à kWh , une unité plus facilement mesurable que le m3, ce qui est plus facile à mesurer.

Pour le gaz et l’électricité, le prix final d’un kilowattheure se compose de plusieurs éléments tels que les taxes, les coûts de distribution, les coûts de production.

Ce prix par kWh varie selon le fournisseur. Depuis l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz, EDF et Engie (GDF Suez), fournisseurs historiques, n’ont plus de monopole énergétique. De nombreux fournisseurs sont alors entrés sur le marché, et la plupart d’entre eux ont des prix beaucoup plus attractifs.

EDF et Engie toujours les tarifs de l’électricité et du gaz réglementés par le marché. Le prix du kWh et de l’abonnement est fixé par les autorités.

Critères pour le prix de 1000 kWh

Pour calculer le prix de 1000 kWh, il est d’abord nécessaire d’augmenter le prix du kWh de chaque fournisseur. En plus du changement en fonction du fournisseur et de l’offre, le prix du kWh peut également varier en fonction de diffèrent critères qui varient en fonction de l’énergie.

Électricité

  • L’ option tarifaire : Heures basiques ou pleines/hors pointe. Avec le tarif de base, le prix du kWh calculé est toujours le même quel que soit l’heure de la journée. D’autre part, le prix du kWh hors pointe est inférieur au prix du kWh à pleine heure.
  • La puissance des compteurs : la puissance d’un compteur électrique varie effectivement de 3 kVA (petit studio) à 36 kVA (professionnels ayant d’énormes besoins énergétiques). Plus la puissance du compteur augmente, plus le prix de l’abonnement à l’électricité est élevé et le prix de 1000 kWh augmente.
  • Le type d’électricité : le type d’électricité peut également jouer un rôle au prix de 1000 kWh. Aujourd’hui, il y a les offres conventionnelles et l’électricité verte et autres offres d’électricité verte premium.
  • Service à la clientèle : Les fournisseurs d’électricité peuvent fournir un soutien téléphonique et/ou numérique à leurs clients. Souvent, le 100% en ligne offre les prix les plus intéressants pour 1000 kWh.

Gaz

  • Zone géographique : Le prix du kWh du gaz change en fonction de la distance des points de stockage et de distribution. Les villes et les villages sont donc divisés en six zones. La zone 1 est la moins chère, tandis que la zone 6 est la plus chère.
  • Classe de consommation : le gaz peut être utilisé pour la cuisson (base, moins de 1000 kWh par an), pour la cuisson et pour l’eau chaude (B0, entre 1001 kWh et 6000 kWh par an) ou pour le chauffage (B1, entre 6 001 et 30 000 kWh par an).

Le 1er juillet 2023 marque la fin des tarifs réglementés de vente de gaz, en place depuis 1946.

Ce tarif concerne les contrats de gaz fixés par l’État, proposés seulement par les fournisseurs historiques comme Engie ou les entreprises locales de distribution (ELD). Les offres de marché, dont les tarifs sont fixés librement par les fournisseurs de gaz historiques et alternatifs, coexistent avec les tarifs réglementés depuis 1999.

A partir du 1er juillet 2023, les clients résidentiels et les copropriétés consommant moins de 150 000 kWh ne peuvent plus souscrire à un contrat de gaz naturel au tarif réglementé. Les foyers, qui sont toujours sous les contrats de tarif réglementé, devront choisir une nouvelle offre de marché. Pour aider ces consommateurs à effectuer leur transition, la Commission de régulation de l’énergie a publié un prix « repère ».

Voir : https://www.service-public.fr/

Articles similaires

Lire aussi x