Catégories

Mélange béton : les astuces pour le réussir

Mélange béton : les astuces pour le réussir

Pour construire une maison, il est important que la fondation soit solide. De ce fait, vous avez besoin d’une bonne qualité de béton. Ainsi, il se présente à vous, diverses possibilités de choix. Soit vous faites appel à un fournisseur de béton prêt à être utilisé. Soit, vous le faites manuellement, soit vous le faites avec la bétonnière. Dans l’un ou l’autre des cas, vous devez bien procéder aux divers mélanges. Ainsi, dans cet article, nous vous donnerons quelques astuces pour réussir à bien faire votre mélange de béton.

Qu’entendons-nous par béton ?

Le béton est un matériau artificiel mis en œuvre par l’homme et qui est utilisé dans les constructions. Il est constitué d’eau, de sable, du ciment et du gravier. Le béton, mieux que tous les autres matériaux, est utilisé dans toutes les constructions. Aussi, il épouse toutes les formes. Ces performances sont nombreuses : mouillabilité, durabilité, résistance mécanique et au feu, isolation phonique. Le béton résiste à des efforts mécaniques importants. Ce matériau a des qualités physiques très variées. Il s’agit de l’étanchéité et de la résistance à la corrosion. Pour toute construction moderne, le béton est le matériau de base. Il est donc utilisé en infrastructure (base d’une fondation) et en superstructure (poteaux, épeautre, planchers).

A lire aussi : Faire appel à une entreprise spécialisée dans la rénovation peut vous éviter quelques ennuis

Par ailleurs, c’est un mélange plastique composé de granulats (sable et graviers) collés entre eux. Et ce, par l’association d’une pâte faite de ciment et d’eau. Pour des travaux spéciaux, le béton est modifié dans sa constitution par des produits chimiques appelés « adjuvants ».

Lire également : Entretien des baguettes de finition pour un carrelage bien fini

Quelles sont les astuces pour réussir un bon mélange béton ?

Pour vous aider à réussir votre mélange béton, nous vous proposons quelques astuces :

Les techniques de mélange béton

Le béton peut être : fabriqué manuellement pour des petits ouvrages. Il peut également être fait mécaniquement avec une bétonnière à axe incliné ou une bétonnière à axe horizontal. Aussi, il peut être fabriqué avec un malaxeur dans une centrale à béton. La règle pratique et répandue de dosage moyen pour 1m3 de béton mis en œuvre est de :

  • O,840 m3 de graviers
  • 0,420 m3 de sable

Le total des granulats non mélangés est égal à 1,260 m3.

L’utilisation de ciment

Pour le béton, la nature du liant est exclusivement du ciment. Et 1 sac de ciment pèse 50 kg. Les qualités de ciments les plus utilisés sont :

  • Ciment Portland Artificiel classe CPA-CEM 1 – 52,5
  • Et Ciment Portland Composé classe CPJ-CEM 2 – 32,5

La qualité et la quantité de ciment dépend de la nature des travaux à réaliser. Ainsi, il faut 3 sacs pour un dosage de 150 à 200 kg /m3 de béton mis en œuvre. Pour un dosage de 250 à 300 kg/m3, il faut 5 voire 6 sacs de ciment. Et pour des ouvrages en béton armé, 350 kg/m3, il faut 7 sacs.

L’utilisation de l’eau

La quantité d’eau est : déterminée en fonction de la plasticité désirée pour l’ouvrage à réaliser. Ainsi, pour un dosage de propreté, il faut 75 litres/m3 soit 7,5 seaux. L’eau et le ciment forment une pâte qui colle les granulats entre eux. Trop d’eau détériore la résistance du béton.

L’utilisation des granulats

Selon la nature de l’ouvrage, les bétons sont : constitués de différents granulats. Ainsi, le poids spécifique est : compris entre 0,5 tonne et 2 tonnes/m3 pour les bétons légers et réfractaires. Pour les bétons classiques et armés, il est de 2 tonnes à 2,6 tonnes/m3. Quant aux bétons lourds, le poids est supérieur à 3 tonnes/m3.

L’utilisation de plastifiant

Le plastifiant est un lubrifiant qui facilite la mise en place des bétons dans les coffrages. Le plastifiant, mélangé au béton permet une meilleure ouvrabilité sans augmenter la quantité d’eau.

L’utilisation d’adjuvant hydrofuge

Un adjuvant hydrofuge améliore l’imperméabilité.

Quelles sont les conséquences d’un mauvais mélange béton ?

Il n’existe pas un béton mais des bétons qui répondent à diverses caractéristiques. Ainsi, nous avons un béton léger qui sert à l’isolation, un béton de masse, un béton cellulaire, un béton courant, un béton armé.

Par ailleurs, les qualités d’un béton ne dépendent pas du dosage des matériaux entrants dans sa composition. Mais, ils dépendent aussi du soin apporté à sa fabrication, à son transport jusqu’au lieu du coulage. Il est aussi fonction de sa mise en œuvre, à sa vibration. De plus, un mauvais mélange conduit à la non-résistance du béton. Ce qui pourrait faire chuter, les poteaux ou l’immeuble. Autrement dit, cela fragilise l’ouvrage réalisé.

Comment calculer les proportions de chaque ingrédient pour un mélange béton idéal ?

Le béton est un matériau de construction extrêmement important dans le secteur du bâtiment. Sa composition est relativement simple, mais il faut être attentif aux proportions des différents ingrédients pour obtenir un mélange idéal.

Pour calculer les proportions nécessaires à la fabrication d’un béton de qualité, il faut tout d’abord connaître la densité souhaitée et le volume total nécessaire. En général, on utilise une densité moyenne de 2,4 tonnes par mètre cube.

Il faut déterminer les quantités exactes d’eau, de ciment, de sable et de gravier nécessaires pour atteindre cette densité. Les proportions varient en fonction du type de béton que vous souhaitez réaliser ainsi qu’en fonction des caractéristiques géologiques locales.

Pour simplifier ce calcul fastidieux et éviter les erreurs potentielles qui peuvent entraîner des conséquences désastreuses sur la solidité finale de l’ouvrage construit avec un béton mal dosé ou encore son coût final exorbitant en cas d’utilisation excessive de matériaux nécessaires à sa fabrication, il existe aujourd’hui plusieurs outils informatiques gratuits disponibles sur internet.

On peut aussi opter pour une solution plus traditionnelle : le tableau des mélanges, selon lequel chaque proportion correspondra précisément au poids ou au volume voulu selon l’unité choisie pour mesurer. Il ne reste ensuite qu’à ajuster ces éléments jusqu’à trouver la combinaison parfaite répondant aux besoins spécifiques du projet en question.

Il faut noter que ces adjuvants doivent être choisis avec soin afin de ne pas altérer les propriétés fondamentales du béton.

Le calcul des proportions idéales pour un mélange de béton dépend de plusieurs critères tels que la densité souhaitée ou encore l’utilisation spécifique à laquelle sera destiné ce matériau. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel pour vous assurer un résultat optimal et sécurisé dans vos projets immobiliers ou architecturaux.

Les erreurs courantes à éviter lors du mélange du béton

La qualité du béton dépend en grande partie de la précision des proportions utilisées. Il existe plusieurs erreurs courantes à éviter lors du mélange du béton.

La première erreur est l’utilisation d’une quantité excessive d’eau. Effectivement, une quantité trop importante d’eau peut altérer les propriétés fondamentales du béton et le rendre plus fragile et moins résistant dans le temps.

De même, une proportion insuffisante de ciment peut aussi affecter la solidité finale du mélange. Il ne faut pas négliger cet ingrédient essentiel qui assure notamment la liaison des granulats constituant le matériau final.

Une autre erreur fréquente est l’omission de certains adjuvants tels que les plastifiants ou les accélérateurs de prise qui sont pourtant nécessaires pour améliorer certaines propriétés techniques comme la fluidité ou encore réduire le temps nécessaire au séchage complet.

Un mauvais dosage entre sable et gravier peut aussi causer des problèmes dans le mélange final. Les proportions idéales varient selon chaque projet, mais vous devez éviter une cohésion ou des fissures dues aux défauts structurels survenus suite à une pression anormale exercée par l’un ou l’autre élément granulaire présents dans un volume trop important comparativement aux autres.

Il est recommandé de suivre scrupuleusement les instructions données par les fabricants, ainsi que de faire appel à un professionnel pour vous aider dans la réalisation du mélange de béton. Ce dernier saura non seulement adapter les proportions aux spécificités techniques et géologiques locales, mais aussi utiliser des outils performants permettant l’optimisation du coût final sans altérer la qualité finale ni compromettre le respect des normes en vigueur régissant ce secteur d’activité.

Articles similaires

Lire aussi x