¤ Faut-il investir les réseaux sociaux ?

La question n'est pas anodine. Et les réponses à apporter seront différentes selon votre activité, vos objectifs ou le budget à y consacrer.

 

Cette première étape de questionnement (schéma résumé ci-dessous) est appelé l'Audit. C'est le travail d'un consultant ou d'une agence de communication de vous assister et de vous guider jusqu'à la bonne stratégie.


¤ Quel budget vais-je y consacrer ?

S'engager sur les réseaux sociaux demande un investissement minimal et surtout humain.
Réaliser une veille quotidienne, suivre sa e-reputation, animer les communautés, publier du contenu à valeur ajouter demande du temps qui ne pourra être consacré à d'autres missions.
En outre, ce travail demande une bonne connaissance de l'entreprise, de sa culture, de ses équipes pour être le plus efficace possible.
La présence sur les réseaux sociaux doit être associée à la stratégie globale de communication de l'entreprise.
Lorsqu'on est une TPE, on peut consacrer du temps, mais on va vite se trouver déborder.
La sous-traitance peut être une solution. Cette mission étant permanente, il ne faudra pas tabler en dessous de 500€/mensuel, sans compter la création et la communication.
Pour les PME, votre assistante marketing ou communication peut se charger de cette mission, mais aura t'elle les compétences suffisantes ?
La veille (technique, concurrentielle, ...) est un lourd travail quotidien qui ne doit pas perturber sa mission

¤ Quels sont mes objectifs ?
Occupez l'espace sur les médias sociaux est une intention louable, mais dans quel but ?

  • fidéliser sa clientèle par des promotions, des actions marketing
  • maîtriser sa e-reputation et développer sa notoriété, sa crédibilité, son expertise
  • améliorer son référencement naturel, sa présence sur le net
  • recruter du personnel qualifié, développer le réseau de prescripteurs
  • obtenir du feed-back de mes clients sur la qualité de mes services et produits
  • dynamiser la créativité de son staff, créer une osmose dans l'entreprise


¤ Ma cible est-elle "communautarisable" ?
Le mot est barbare mais il est crucial de bien définir sa cible.
Inutile de vous lancer dans le community management si vos clients ne peuvent pas être clairement identifiés.
Pour créer une communauté dynamique et fidèle, il faut des intérêts communs.

¤ A qui sera rattachée cette mission ?
Cette mission est confiée à ce qu'on appelle un community manager. Celui-ci doit avoir une vision globale de l'entreprise et surtout être très réactif.
Le plus souvent il sera rattaché à la direction, mais en fonction de la taille de l'entreprise, il peut aussi être un assistant de la direction communication ou des ressources humaines.

Si vous avez une réponse à toutes ces questions, vous êtes prêt à la mise en place d'une stratégie de community management.