¤ Tout est là ...

RSS Actualités Twitter Actualités Google+ Pascal Faucompré Profil Viadeo

jeu.

31

oct.

2013

Ne pas confondre journaliste et rédacteur web

écrire pour le web

 

 

Bien que la finalité soit la même, rédiger un article, il y a quelques différences fondamentales entre les métiers de rédacteur et de journaliste.

 

Une écriture pour le web

La rédaction pour internet répond à un objectif prioritaire : améliorer le référencement des supports de son client (site web ou blog). L'auteur doit donc jongler avec les mots pour les imposer au mastodonte et gourou de la recherche, le seigneur Google. Celui-ci lui en fait voir de toutes les couleurs en lui imposant des règles obscures et énigmatiques qu'il faut sans cesse deviner, décoder et traduire sur le papier, en disséminant ça et là les mots clés tant attendus.

Dans certains cas, le donneur d'ordre sollicitera les compétences d'un rédacteur pour valoriser une expertise, via des articles de fonds, sous forme de publi-rédactionnel. Il exprimera sur l'écran les désidératas, les valeurs, le métier, l'histoire de l'entreprise, de la marque.

Mais là où le journaliste fait la différence, c'est dans le style, le verbe, l'art de manier la langue de Molière et de Maupassant. Habileté que le rédacteur n'a nul besoin, au risque de désappointer l'empereur du search.

 

Des similitudes dans l'investigation

Chacun est à même de faire des recherches profondes et précises pour le besoin de son article, le plus souvent sur internet pour le rédacteur et sur le terrain pour son homologue. Cependant, la recherche perpétuelle de la vérité, ou plus exactement de la véracité d'une information, distinguera fondamentalement et déontologiquement le journaliste

En outre, le rédacteur, d'autant plus s'il est exerce dans une spécialité, aura une tendance prépondérante à fouiller, à rechercher le détail, les caractéristiques techniques qui lui permettront d'étoffer son propos.

 

L'indépendance vis à vis des marques

L'une des principales contraintes du rédacteur web, c'est son engagement pour une marque ou un produit, qu'il doit argumenter, encenser, vanter, sans parfois en avoir la conviction absolue. Il lui arrive ainsi de nuancer et de devoir jouer avec le sens des mots ou des phrases pour faire passer le message qu'on lui impose.
Le journaliste s'affranchit totalement de ce conformisme et peut à son aise juger, critiquer, condamner, vilipender sans risquer de froisser ou d'offusquer sa direction. Quoique ! Il jouit normalement de plus de liberté et s'émancipe aisément des règles du consumérisme.


Si un journaliste peut, avec un bon complément de formation, faire un excellent rédacteur web, l'inverse n'est pas assuré. Ainsi, je ne prétends donc pas faire du journalisme, ça se lit dans mon style d'écriture !

 

Et vous, voyez-vous d'autres différences ou similitudes entre ces 2 métiers ?

écrire commentaire

Commentaires: 5

  • #1

    Tang (jeudi, 31 octobre 2013 10:34)

    En fait, je dirai, qu'un journaliste produit du contenu pour sa marque, le journal, alors qu'un rédacteur web produit du contenu pour sa marque, l'entreprise. Il reste ceux qui ne touchent pas d'émoluments, qui gardent leur liberté de parole.

  • #2

    Elise (jeudi, 31 octobre 2013 10:45)

    Ah le fameux dilemme... Et bien moi je me considère les 2, rédactrice web pour la marque du tourisme en Loire-Atlantique mais surtout journaliste parce que je passe mon temps à courir le territoire pour parler en toute connaissance des choses de mes sujets.
    Et puis avec un passif en PQR et Blog indépendant, difficile de trancher entre les 2 casquettes...
    Après votre analyse est intéressante... sauf quand le journaliste web doit aussi penser à distiller les bons mots clés (chers à Google) en même temps que son info et l'angle choisi...
    Ce débat est loin d'être terminé...

  • #3

    Pascal Faucompré (jeudi, 31 octobre 2013 11:23)

    @Tang : belle interprétation. Mais je classerais plutôt "ceux qui ne touchent pas d'émoluments" dans la catégorie des blogueurs ;-)

    @Elise : tu fais parti de l'exception, les journalistes web, d'ailleurs, pas toujours considérés comme journaliste dans les rédactions des journaux. J'ai moi-même officié pour mon propre compte dans cette catégorie en 2003/2004, précurseur dans le domaine du journal participatif en province. Et en plus, je faisais de l'interview vidéo !

  • #4

    Jean-Philippe Déranlot (vendredi, 01 novembre 2013 00:31)

    @Pascal : « la recherche perpétuelle de la vérité, ou plus exactement de la véracité d'une information, distinguera fondamentalement et déontologiquement le journaliste »

    Permettez-moi de douter de cet extrait de votre propos : les cas appliqués ne manquent pas (souvenez-vous de PPD avec Fidel). De plus, votre propos peut être mal interprété : les autres seraient des menteurs, bonimenteurs et autres charlatans ?

    A votre place j’aurais titré « Ne pas confondre journaliste et rédacteur blog », nuance de sémantique me direz-vous, mais importante, car une proportion importante de « rédacteurs-web » sont des consultants et autres professions libérales qui publient pour faire valoir leurs compétences, si ce n’est leur expertise via un blog. Et comme ils sont « à leur croute » (j’en suis) et qu’un blog est pour eux (nous) une vitrine, on ne peut pas se permettre de raconter des balivernes. Et pour revenir à ma précédente observation : les consultants-blogueurs doivent impérativement délivrer un contenu pertinent, de qualité et en phase avec leur métier (cf. ligne éditoriale, ce qui n’empêche pas les coups de cœurs ;-)

  • #5

    Pascal Faucompré (vendredi, 01 novembre 2013 09:15)

    Merci Jean-Philippe pour ce commentaire.
    J'ai choisi volontairement cet angle car je suis confronté quelque fois avec mes clients à cette problématique. J'aurai même dû titrer :" ne pas confondre rédacteur web et écrivain". Je pense qu'on devrait plus attendre le rédacteur sur le fonds que sur la forme.
    Le débat journaliste/blogueur est un sujet que j'ai traité en son temps (2005/2006) lorsqu'à l'époque j'étais déjà consultant en blog professionnel !

  • loading