¤ Tout est là ...

RSS Actualités Twitter Actualités Google+ Pascal Faucompré Profil Viadeo

ven.

18

févr.

2011

Curation, mes outils en test

Après le community management en 2010, c'est au tour de la curation de faire le buzz sur le net. But what's this ?

 

A priori ça ressemble à de l'extorsion de contenus (curatio en latin, emprunt) pour internaute en mal de rédaction, mais en fait, la curation est avant tout le meilleur moyen de partager ses connaissances. Cette fonction est normalement réalisée par le curator (conservarteur ou archiviste) en d'autre terme le e-veilleur.

 

Dans quel but réaliser une curation ?

  • pour avaliser son expertise, sa e-reputation
  • pour réaliser un press-book (en lien depuis son site)
  • pour améliorer son référencement (plus délicat)
  • pour diffuser une information thématique à sa communauté (à l'intérieur de son entreprise par exemple)

 

Voici 4 outils que j'utilise au quotidien, dans l'ordre de mes préférences :

 

1 - Netvibes Dashboard

 

Toute le monde connait Netvibes, l'agrégateur de contenus crée par Tariq Krim et Florent Frémont en 2005. Depuis 2010, il offre un des premiers outils d'agrégation de de contenu par thématique, partageable : Netvibes Dashboard.

"Cette nouvelle expérience utilisateur réinvente la recherche temps-réel en permettant aux utilisateurs, à partir d’un simple mot-clé relatif à un sujet donné, de créer instantanément un tableau de bord pratique et complet permettant de suivre les dernières photos, vidéos, actualités, flux, résultats de recherche et conversations Twitter relatifs à ce sujet." (cf Blog Netvibes)

 

C'est un excellent outil de veille, qui permet de partager ses contenus préférés, soit sur les réseaux sociaux, soit en autorisant son partage en "page publique". Seul problème, on ne peut pas partager une thématique, on doit partager tout son Dashboard. Un peu embettant quand on veut garder quelques infos pour soi !

2 - Scoop.it

 

Scoop.it est l'un des derniers arrivés sur le marché de la curation mais certainement l'outil le plus réussi pour le partage. TechCrunch.Fr explique très bien son principe : "A partir d’un thème qu’il aura défini, l’utilisateur va y associer des liens de pages web. Ce qui va alors créer une page dédiée à ce thème, et qui sera mise à jour aussi régulièrement que ledit utilisateur le souhaitera. Pour l’aider dans sa curation, le service lui propose aujourd’hui des contenus provenant de Twitter, Digg et Youtube. Une source d’information automatisée à analyser pour compléter et rester à jour en somme, à mettre en parallèle avec les suggestions de liens que pourraient proposer d’autres utilisateurs."

 

Il manque encore quelques fonctionnalités (dont l'exportation en embed, un bouton de lien pour ajouter sur son site, ...), mais je trouve cet outil vraiment réussi. Bravo à l'équipe de Goojet pour cette réalisation.

Vous trouverez ici mon Scoop.it pour tout savoir sur le community management.

 

Ci-dessous la vidéo de présentation.

3 - Paper.li

 

Paper.li agrège les contenus partagés sur Twitter et Facebook de manière à en faciliter la lecture. Une manière efficace de découvrir des contenus intéressants, sans avoir à être connecté 24/7...

 

Le paper.li est mis à jour toutes les 24 heures. Le résultat prend la forme d’un quotidien en ligne plaisant à consulter de pages avec articles : textes, photos, vidéos… A préciser, seul les comptesTwitter publics peuvent constituer des sources pour Paper.li.

 

Paper.li est l'outil le plus connus des internautes. Il a l'avantage d'être terriblement simple d'utilisation; Tellement facile, que ces paramêtrages en sont réduits au néant !

Ce qui en fait son principal défaut.

 

Retrouvez mon paper.li ici

4 - Pearltrees

 

Pearltrees est un service en ligne apparu en décembre 2009, développé par une société basée à Paris. Pearltrees est un service gratuit qui permet à chacun d'organiser et partager ce qu'il aime dans internet. Suivant la logique du content curation (faire ressortir le meilleur contenu du web) ce moteur de recherche communautaire repose sur l'idée que la multiplication des contenus de nature diverses (blogs, vidéos postées, twitts, etc.) rend nécessaire une organisation nouvelle d'internet, d'inspiration plus sémantique. (cf Wikipedia).

 

C'est l'outil pour lequel j'ai le moins d'accroche. Difficile de bien comprendre son utilité, surtout qu'il est assez peu instinctif et trop énergivore. Un outil de geek !

 

Ci-dessous sa présentation en vidéo.

écrire commentaire

Commentaires : 0

  • loading